Histoire

Le mot de l'édition 2014

Le Trophée a ses habitudes, depuis le temps, ses adeptes et même ses inconditionnels, pourrait on même dire ses fidèles. Que ce soit les participants, les coureurs, les marcheurs, enfants et adultes ou même spectateurs, on se réjouit de revenir au Trophée des Martinaux.

Et pourtant, la pente est raide, la route est interminable avec ses 29 virages, mais le paysage qui s´offre à nous tout là–haut dans cet alpage ne mérite pas de se voir qu´une seule fois.

Certes, on est content d´arriver et de partager un excellent ravitaillement dans une ambiance chaleureuse. Le comité se met un point d'honneur chaque annèe à offrir à ses coureurs de quoi récupérer après ces efforts ainsi qu´un prix souvenir dont on a envie de se rappeler.

Nous ne mentionnerons plus ici tous les coureurs de renommée internationale qui ont participé au Trophée depuis toutes ces années d´organisation, des records établis, de tous ces enfants qui nous remplissent de joie avec leur sourire, nos animateurs clowns sont toujours les bienvenus pour les faire rire. Malgré l´esprit populaire de notre course, des champions régionaux et internationaux viennent régulièrement s´aligner au départ du Trophée des Martinaux.

Nous continuons de croire au travail remarquable de Terre des hommes de Massongex et dans ce but, comme chaque année, ils recevront une part de notre bénéfice.

La course en mot

Le Trophée des Martinaux doit son nom à la superbe région qui l’accueille à son arrivée sur les hauts du village de Lavey. 1213m de dénivellation séparent les deux lieux. Les participants apprécient le magnifique panorama sur la vallée du Rhône, au bout de leurs efforts.

Les coureurs et les marcheurs s’élancent depuis le village de Lavey, avant d’attaquer la montée dans la forêt par le sentier pédestre, jusqu’au bucolique village de Morcles. Les sportifs gravissent ensuite les pâturages, dans le splendide décor des Dents de Morcles, avant de rejoindre l'arrivée au chalet des Martinaux.

En histoire

La première édition eut lieu en 1974. Une centaine de participants se sont alors affrontés sur ce tracé où Alain Gay s’empara de la victoire. Mais cette course vit également la participation à plusieurs reprises de Pablo Vigil, Albrecht Moser, ainsi que Colombo Tramonti entre autres athlètes! A ce sujet, relevons que chez les hommes, Nigel Gates (GB) possède toujours le record depuis 1981 en 44'11".

Depuis notre remise sur pied du Trophée, en 2005, nous comptons chaque année sur la présence de grands sportifs de renommée internationale, tel que Angela Mudge, l'Ecossaise, ex-championne du monde de course de montagne ou la championne Anna Frost venant de Nouvelle-Zélande, qui détient le record des dames en 54'57", établi en 2008. Depuis “la nouvelle version” du Trophée, c’est Alexis Gex-Fabry qui détient le record des hommes, établi en 2008, dans le temps de 46'22".

Les meilleurs régionaux viennent régulièrement s’aligner au départ du Trophée des Martinaux.

Action humanitaire régionale

L'édition 2010 s'est voulue plus dévouée à une action humanitaire régionale qui nous tient à coeur, celle de soutenir la Maison de Terre des Hommes à Massongex. Une partie de nos bénéfices leur a été versée. En 2011, nous souhaitons renforcer cette participation, ainsi un montant d'au moins CHF 2.- par participant ira directement à la Maison de Massongex.

En 2013, nous poursuivons notre soutien à la Maison de Terre des Hommes à Massongex. Comme l'année précédente, nous versons CHF 2.-- par participant à la Maison, dans le but de sauver des enfants, parfois d'une mort certaine.